Entreprise

15 défis pour travailler dans un grand cabinet d'avocats

La vie dans un grand cabinet d'avocats peut signifier des salaires plus élevés et un travail stimulant, mais il n'est pas sans ses inconvénients. Voici quinze défis pour travailler dans un grand cabinet d'avocats.

  • Longues heures

    Les longues heures sont la norme dans la plupart des grands cabinets d'avocats. 50 à 80 semaines de travail ne sont pas rares chez les avocats et les parajuristes.

  • Environnement compétitif

    Les grands cabinets d'avocats attirent une foule de talents juridiques de haut calibre, tous en compétition pour les meilleures affectations, les promotions, les partenariats limités et une partie des bénéfices.

  • Quotas de facturation élevés

    Les grands cabinets d'avocats sont connus pour imposer des quotas d'heures facturables élevés. Les quotas typiques vont de 2 000 à 2 200 heures par an, ce qui équivaut à environ 42 heures facturées par semaine. Puisque les tâches administratives (comme le temps de facturation) et les tâches non facturables (comme le marketing) sont inévitables, facturer 42 heures signifie travailler 60 heures ou plus par semaine.

  • Longue piste de partenariat

    La voie du partenariat dans un grand cabinet d'avocats peut être plus longue que celle des petites entreprises, avec de nombreux niveaux et des exigences plus strictes pour l'avancement.

  • Des attentes élevées

    Grâce à des processus d'embauche sélectifs et à des revenus supérieurs à ceux du marché, les avocats, parajuristes et autres professionnels d'un grand cabinet d'avocats sont tenus à une norme élevée de compétence.

  • Heures irrégulières

    Le travail de fin de semaine et les soirées tardives ne sont pas rares pour ceux qui travaillent dans un grand cabinet d'avocats où la devise est «travailler jusqu'à ce que la tâche soit accomplie». Les travaux haut de gamme tels que les fusions et acquisitions (fusions et acquisitions), l'immobilier commercial et les litiges civils complexes se prêtent à de longues journées de travail et à des heures irrégulières.

  • Tâches banales

    Les nouveaux associés dans les grands cabinets d'avocats peuvent opérer avec peu d'autonomie et accomplir des tâches routinières et routinières telles que l'examen de documents, la vérification de documents et la recherche multi-juridictionnelle, laissant les avocats plus expérimentés. Les parajuristes pourraient être coincés avec le travail bas de gamme afin que les tâches plus complexes peuvent être facturés par des avocats à un taux plus élevé.

  • Voyage d'une nuit

    Comme les grands cabinets d'avocats servent souvent des clients nationaux et internationaux, ils peuvent voyager dans des régions éloignées du pays et dans le monde entier.

  • Courbe d'apprentissage abrupte

    Le travail juridique complexe et haut de gamme accompli dans les grands cabinets d'avocats comporte souvent une courbe d'apprentissage plus raide que les transactions moins sophistiquées.

  • Exigences académiques et expérientielles strictes

    Les grands cabinets d'avocats peuvent être plus difficiles à percer pour ceux qui n'ont pas d'expérience ou qui ont les meilleures qualifications académiques. Les avocats des meilleures entreprises ont généralement des diplômes d'études supérieurs et une formation de premier niveau en droit. Parajuristes dans les grands cabinets d'avocats ont souvent un diplôme de quatre ans, un certificat parajuriste et plusieurs années d'expérience dans leur spécialité.

  • Haut degré de spécialisation

    Les grands cabinets d'avocats ont tendance à être plus compartimentés, et les avocats et les parajuristes au sein de l'entreprise sont hautement spécialisés.

  • Bureaucratie des grands cabinets d'avocats

    Les grands cabinets d'avocats ont souvent plusieurs niveaux de gestion ainsi que des procédures complexes et bien établies et des divisions formelles de responsabilité. Les employés peuvent avoir peu d'influence sur les processus et la gestion de l'entreprise et peu de contrôle sur leur travail ou leur avenir économique et professionnel.

  • Atmosphère formelle

    Les grands cabinets d'avocats ont généralement une atmosphère plus formelle, des codes vestimentaires plus stricts et une culture conservatrice.

  • Contact client limité

    Les nouveaux associés dans les grands cabinets d'avocats ont souvent peu d'interaction avec les clients de l'entreprise, au lieu de s'attaquer à des tâches angoissantes telles que l'examen de documents et la recherche de routine.

  • Sur-spécialisation

    Étant donné que les grands cabinets d'avocats ont tendance à être plus spécialisés, les associés risquent d'être catalogués ou forcés de pénétrer dans un créneau de pratique de niche qu'ils n'ont pas choisi.

  • 
    Des Articles Intéressants
    Recommandé